Australie, Carnet de voyage, Northern Territory

Retour sur l’Uluru et Kuta Tjuta

10 mars 2017

Après avoir visité Kings Canyon, je file donc sur 300 km pour retourner voir mon fameux gros cailloux préféré : l’Uluru.

En route je refais une pause sur le lookout du Mont Conner : Je l’aime beaucoup celui-ci.

Ensuite, je vais dans le parc national et me rapproche du rocher. Je commence par faire le tour complet et prends quelques photos. Puis je me trouve un petit coin à l’ombre et avance un peu sur un projet.

L’heure du sunset arrive, je range tout et me dirige vers l’espace dédié. Et là, je me fais PLAISIR !

Je reste jusqu’à 20h30 et pars me trouver un free camp génial à 6km du resort. En route je m’aperçois que j’ai laissé mon boitier 4G/Wifi sur le toit de la voiture. Et au même moment je me souviens avoir entendu un bruit bizarre en roulant. Je reviens sur mes pas et me dirige à l’endroit du bruit. Et ohhh ! Mon boiter est sur la route en 2 parties. Mais rien de grave : il fonctionne encore.

Le lendemain, les premiers rayons de soleil me réveille et je repars direction le parc.

Je me suis motivé pour grimper le rocher, même si ce n’est pas forcément bien vis a vis de la culture aborigène. Arrivé en bas, c’est fermé pour vents violents. C’est un signe : Tampis !

Je pars sur la deuxième partie du parc les Kuta Tjuta. J’avais aussi fait une petite randonnée la première fois que j’étais venu. Mais cette fois je veux faire la randonnée “The valley of the winds”. Un panneau prévient qu’il faut impérativement la faire avant 11h du matin car après il fait très chaud. Il est 9h30 et ils annoncent 4h. Let’s go !

Ces montagnes sont de la même matière que l’Uluru mais parsemées un peu partout. Cela donne un paysage super atypique et très joli.

Sur la fin, je ressens bien le soleil qui me tape dessus et les 50 put**** de mouches qui me tournent autour me rendent cinglé (bienvenue dans le désert australien). Bref, j’arrive à la voiture content d’avoir fait la randonnée, mais aussi content de la terminer 🙂 Résultat : 2h.

Je repasse devant l’Uluru une dernière fois et m’arrête pour déjeuner. Je me dirige ensuite sur Yulara (la petite ville à côté) pour faire le plein d’eau et d’essence. Après 3 jours un peu à l’arrache niveau hygiène, il faut que je trouve une douche ! Je m’incruste dans le camping qui semble vide et savoure 20 minutes de douche bien fraiche.

Demain direction Cooper Pedy.

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Laisser un commentaire