Australie, Queensland

Paronella Park

14 novembre 2016

Je continue mon chemin pour rejoindre Paronella Park. Mes collègues m’en ont beaucoup parlé alors je ne peux pas faire l’impasse. La route pour y aller est super belle : monts, champs de canne à sucre, bananeraies, plaines verdoyantes…

Et puis j’arrive à Mena Creek Falls. Vous pouvez admirer 2 belles cascades du haut d’un ponton en bois. En fait, c’est l’extérieur du parc de Paronella.

Paronella Park est un lieu qui abrite les ruines d’un château espagnol des années 30 et tout ce qu’il y avait avec (théâtre, cours de tennis, espace de pique-nique…). Cet Espagnol, José Paronella, avait un rêve : construire un bâtiment magnifique dans un lieu magique, pour y vivre heureux avec sa femme Matilda. Il décida de rejoindre l’Australie pour y faire de l’argent dans les cannes à sucre. Il passa plus de 10 ans à travailler dur à l’autre bout de la terre et trouva son coin de paradis, au milieu de cette forêt. De retour en Espagne, Matilda, sans même une lettre pendant une grosse décennie, était déjà mariée. Il épousa donc sa petite sœur Magarita. Avec les matériaux du coin, essentiellement de la pierre, du sable et des bouts de rails servant au transport de la canne à sucre par le train, il construisit sa propriété : un château inspiré des contes de fées que sa grand-mère lui racontait quand il était petit. Il y vécut avec sa femme et ses 2 enfants. C’est le premier bâtiment du coin a avoir eu de l’électricité, grâce au système de turbine relié aux chutes d’eau. C’est également parce que c’est un lieu qui offrait tout le confort recherché, que les voyageurs sur la route entre Cairns et Brisbane s’y arrêtaient. Il était possible de se baigner, de visiter des aquariums…
Malheureusement, plusieurs années plus tard, l’entretien était trop lourd à assumer pour la belle-fille de José (José, sa femme et leur fils étant décédés, et leur fille partie vivre à Brisbane). En 1977, il fut vendu. Il a subit feu, cyclones et inondations mais fut racheté en 1993. Tout était enfoui sous la végétation mais les nouveaux propriétaires, Monsieur et Madame Evans ont fait renaître Paronella.
Voilà pour la petite histoire.

Je suis accueillie par un monsieur qui m’explique ce qui m’attend lors de ma journée. Je ne le sais pas encore, mais il s’agit de Mark Evans, le propriétaire…
L’entrée, qui comprend une visite guidée de jour, une de nuit, et une nuit gratuite dans le caravan park. Ce qui est moins drôle, c’est le prix ! 44AUD ! J’avais prévu de faire mon tour rapidement toute seule mais du coup je vais bien profiter des visites guidées et surtout d’une nuit tranquille avec électricité, WIFI et douche comprises ! On me donne aussi une petite carte nominative (malheureusement) qui me permettra de revenir gratuitement dans les 2 années à venir.
Je chope donc le tour organisé de 11h avec une guide qui parle tellement bien anglais que je bois ses paroles haha !

Finalement, je ne regrette pas car l’histoire est sympa et aucun panneau descriptif ne borde les allées.


Après ce tour, j’y retourne à ma vitesse, histoire de profiter un peu mieux et d’aller dans les coins non-guidés.

C’est ensuite que je demande un emplacement dodo et qu’on m’inscrit pour la visite nocturne. L’équipe est extra, ils sont aux petits soins ! Je passe donc l’après-midi à l’ombre (après avoir demandé à changer de place ^^), tranquille, à faire diverses petites choses et à 6h15, il est temps de rejoindre la troupe du soir. Un guide super sympa nous donne chacun une torche et nous voilà partis au crépuscule sur les sentiers arborés du chateau. Ils me l’avaient bien vendu leur tour, et je dois avouer que je ne suis pas déçue du tout. C’est splendide ! C’est magique même ! La ruine avec la fontaine était éclairées et une musique de conte de fées magnifiait tout ça. Les photos ne sont ni retouchées ni améliorées, jugez par vous-mêmes !

Sur le retour, le guide nous rappelle que c’est la Super Moon et que le ciel vaut le coup d’œil ce soir 😉 Effectivement, la lune est belle !
Au moment de rendre les torches, Mark se présente en nous offrant un petit bout de caillou du site, et nous explique brièvement son parcours de restauration du parc.
paronella-2
Il est plein de motivation et d’ambition ! Je n’ai pas tout suivi, mais il y a un projet en cours dans le parc, avec un grand architecte qui serait en ce moment même au Japon en train de construire un parc d’attractions. Enfin ça, c’est si j’ai bien compris ! Affaire à suivre…

La tête dans les nuages, je reprends la route jusqu’à Cairns.

Chargement
Centrer
Circulation
A vélo
Transports

Vous aimerez aussi

1 commentaire

  • Reply Johann 21 novembre 2016 at 13 h 46 min

    Magnifique les photos !

  • Laisser un commentaire