Australie, Western Australia

Kununurra Episode 2

26 juillet 2016

Le quotidien

Ca fait maintenant environ un mois que nous sommes à Kununurra (prononcer un truc comme Keuneuneuwa ou Kananawa ^^).
Nous avons pu continuer et terminer les visites des alentours, avec des musées d’art aborigène, des couchers de soleil, divers spots, un second tour entre filles aux sources chaudes de Zebedee avec cette fois-ci la possibilité de se baigner (génial ! ), crêpes pour le goûter, re-dégustation de rhum (nous avions peur d’avoir mal dégusté la première fois), re-restaurantS, feux de camps, marché et surtout glandouille avachis dans le parc !

Visite d'une galerie d'art aborigène

Visite de la Warringarri Art Gallery

Feu d'artifices depuis le Knob Lookout

Feu d’artifices depuis le Kelly’s Knob Lookout

Tortues du Zebra Rock café

Donner du pain aux tortues du Zebra Rock Mine

Déjeuner au Mango Café

Burritos au Mango Café

Crêpes party

Crêpes party

Marché du samedi matin

Marché du samedi matin

Décoration de 4x4 pour célébrer un anniversaire

Décoration de 4×4 pour célébrer un anniversaire

Kangaroo Haven Wildlife Rescue

kangaroo-haven-sign
Et puis nous avons été faire un tour à Kangaroo Haven. Une Australienne, Mandy, tient depuis 13 ans ce refuge pour animaux blessés ou maltraités, bébés abandonnés… Il y a majoritairement des kangourous et des wallabies mais également quelques oiseaux, poules, lapins…
Il faut prendre rendez-vous pour aller rendre visite (environ 1h) et une donation est appréciée (lorsqu’on voit la masse de boulot et qu’on sait qu’elle n’a aucune subvention de l’Etat, on ne peut qu’avoir envie de l’aider ! ). Elle s’arrange pour faire des groupes de 5-6 personnes afin que tout le monde profite sans étouffer les animaux.
Nous avons donc rendez-vous à 14h30, l’heure où les bestiaux sont nourris. Après avoir fait connaissance avec ces jolies petites boules de poils, il est temps de leur donner… le biberon ! Super expérience ! Marilyne aura même eu le privilège d’en porter un dans ses bras.
kangaroo-haven-wallabies-feed-2
Les plus jeunes ont entre 2 et 6 mois et vu leur petite taille, nous leur aurions facilement donné beaucoup moins.
kangaroo-haven-wallabies
Mandy nous explique qu’ils mesurent la taille d’un haricot à la naissance et grandissent très doucement dans la poche. D’ailleurs, ils ne s’arrêtent jamais de grandir durant toute leur vie, ce qui explique leur croissance lente mais aussi les mensurations de certains adultes !
kununurra-kangaroo
Les plus jeunes vivent dans des sortes de sacs en tissus, pour reproduire la poche rassurante de leur mère.
kangaroo-haven-wallabies-bed
Les marsupiaux sont relâchés à 2 ans, une fois qu’ils sont en état de se débrouiller seuls et qu’ils sont en pleine forme. Mandy n’a pas le droit d’en garder, il est interdit d’adopter des kangourous ou wallabies en Australie, sous peine d’amende. Du coup, chaque séparation est un moment difficile, aussi bien pour elle que pour ses bébés. Un kangourou revient d’ailleurs toujours faire ses petits à côté de la maison de sa sauveuse. Un autre a suivi 2 fois le camion qui l’emmenait dans le bush retrouver sa liberté, il faudra donc faire une troisième tentative au prochain relâchage de groupe pour s’en dépatouiller !
C’était vraiment cool de voir que certaines personnes se donnent à fond pour aider ces petites bêtes qui seraient sans aucun doute toutes mortes si elles n’avaient pas été secourues.
kangaroo-haven-parrot
Merci Mandy !

Le boulot

Tels de vrais scientifiques, nous faisons des “assessments » (=évaluations). Nous étudions les maladies des plantes : chercher le mildew et le gummy en comptant chaque courgette, tige, feuille, fleur… C’est looonnng mais pas trop épuisant donc ça va !
kununurra-zucchinis-4
Nous ne savons pas à quoi correspond le gummy, mais lors du ramassage, les courgettes ayant subit cette maladie s’apparentent clairement à des queues de rats… En plus d’être moche, ça pue !
kununurra-zucchinis-3
Nous devons aussi analyser la taille des plants de quinoa, le taux de floraison du chia, le nombre d’insectes et leur taille sur des plantations entières de courgettes, compter et définir le nombre de mauvaises herbes sur un champ donné, remplir des fioles d’ethanol pour y mettre les chenilles (caterpillar) que nous trouverons dans les courgettes etc…
kununurra-research-station
A chaque fois, il s’agit de tableaux à remplir. C’est plus intéressant et moins usant que le désherbage que nous avions fait les premiers jours, bien que nous fassions toujours un peu d’arrachage d’herbe de temps à autre.
Jack et Carol nous supervisent et ils ne mettent pas du tout la pression : nous faisons 6h-16h30 mais c’est à nous de gérer un peu la journée. Parfois, dans l’après-midi, on nous apporte des glaces dans les champs, un petit cookie… Avec les 30-35°C qu’il fait, ça passe plutôt bien !
L’ambiance de travail est agréable et sans stress, ça fait plaisir de bosser comme ça !
kununurra-zucchinis
Il va bientôt être temps de quitter ce petit patelin que nous connaissons maintenant comme notre poche !

Vous aimerez aussi

4 Commentaires

  • Reply Rémy 28 juillet 2016 at 9 h 24 min

    Salut,

    C’est vraiment cool ce que vous faite ! Merci pour ce blog, c’est vraiment genial de suivre ce que vous faite.

    Je suis en Australie avec ma copine on travail a Sydney on économise pour faire un road trip aussi on a deja la voiture Mitsubishi Pajero 😉

    Bonne continuation dans votre Trip !

  • Reply djoo 28 juillet 2016 at 9 h 28 min

    Hey mate !
    Merci pour ton com ! Profitez bien de votre voyage 🙂 Et si vous avez des questions à propos du Pajero et de la côte ouest, n’hésitez pas 🙂
    ++

  • Reply Remy 28 juillet 2016 at 11 h 01 min

    Hey,

    On n’a pas encore fait notre itinéraire mais vu les photos que vous avez mi j’hésite à faire la côte ouest !
    Il faut qu’on face nos 88 jours de ferme aussi,
    Pourquoi avoir vendu le pajero ? Pas assez fiable ?

    Merci

    • Reply Johann 28 juillet 2016 at 11 h 07 min

      La côte ouest est vraiment sublime malgré des passages parfois longs (600 km sans rien). Si vous aimez les espaces un peu sauvages c’est vraiment le bonheur. Pour les 88 jours de ferme, je pense que c’est assez facile. En tout cas, sur la côte ouest, si tu cherches un peu tu trouves facilement. Je ne peux pas comparer avec la côte est car nous ne l’avons pas encore faite 🙂
      Pour le Pajero, je pense que c’est une très bonne voiture, mais nous ne sommes pas tombés sur la bonne (problème avec le moteur). A refaire, nous aurions quand même acheté un Toyota Prado immédiatement : plus fréquent en Australie, plus robuste et haut, plus gros réservoirs, consomme moins que le Pajero.

    Laisser un commentaire