Australie, Western Australia

Un vrai petit paradis

22 mars 2016

Nous nous levons avec un petit déjeuner royal : toasts avec oeufs, bacon, tomates, thé, café. Génialissime. Nous nous blindons le bide et faisons la vaisselle en repérant tout dans la cuisine. Comme prévu, le courant coupe à 8h. Après avoir pris des forces, nous avons vraiment envie de faire quelque chose pour cette brave dame. Nous visitons la propriété avec pour guides les 2 marmots à vélo, Harper 4,5 ans et Jamon 6,5 ans. Des prés à perte de vue, une bonne vingtaine de poules et poussins, environ 200 vaches, des fruits et légumes de partout : pas de doute, nous sommes bien au paradis.

Les poules et leur poussins

Les cocottes

La ferme produit de l'ail bio

La spécialité de la ferme : l’ail bio

Les fils pour faire sécher les gousses d'ail

Les fils pour faire sécher les gousses d’ail

Notre mission de ce matin sera de désherber les framboisiers.

Un peu de ménage

Adieu les mauvaises herbes

Jenny nous montre où trouver les outils dans les différentes granges. Nous apprenons à connaître les divers espaces à l’intérieur et extérieur de la maison. Nous sentons bien ici. C’est déjà l’heure du thé 🙂 Après une pause pas du tout méritée, Jenny nous emmène découvrir le coin. Impeccable, pas de perte de temps sur le parcours que nous voulions suivre, et en plus nous avons une guide qui a vécu quasi toute sa vie ici. Jenny a perdu son mari il y a 2 mois et nous sentons à quel point elle est bouleversée. Elle a tout construit avec son mari. Elle a 67 ans et l’a connu à 17. Si la maison est si grande c’est parce qu’elle est adaptée aux fauteuils roulants. Ils connaissent tout le monde et tout le monde les connaît. Ce sont des gens bourrés de qualités. Nous aurions aimé connaître cet homme dont elle nous parle si souvent.
Nous allons à la voiture chercher des affaires et cacher les clés vers le garage. Puis Jenny commence sa visite par le Mount Chudalup.

Un amas de granith

Un amas de granite

Il faut monter à pied sur un rocher. Elle préfère nous attendre dans la voiture, ça ne l’embête pas. Il est écrit 1h aller-retour. Nous sommes hyper gênés mais nous grimpons vite.

Direction le sommet

Une petite partie du sentier, le reste c’était plutôt de l’escalade de roche

Nous ne sommes pas déçus. Arrivés en haut, un vent de fou nous décoiffe et le paysage ressemble à moitié au film Avatar et à moitié à une reconstitution de la flore à l’ère des dinosaures. Nous avons presque l’impression qu’un diplodocus va lever la tête. Nous nous gavons, nous imprégnons de ce que nous voyons. Il est difficile d’imaginer qu’une vue pareille est visible de ce rocher. Nous redescendons. 45 min, nous avons géré le timing.

Splendide

La photo ne rend rien mais en réalité c’est splendide

Vent dans les cheuveux, nous en profitons un max !

Vent dans les cheveux, nous en profitons un max !

Nous réveillons Jenny de sa sieste et allons à Pt d’Entrecasteaux puis passons proche de la Salmon Beach pour finir à Windy Harbour.

point-d-entrecasteaux

Pt d’Entrecasteaux

point-d-entrecasteaux-2

Fenêtre sur l’océan

windy-harbour-beach

Plage de Windy Harbour

Comme son nom l’indique, ça souffle ! C’est un petit coin avec uniquement des sortes de cabanes en bois version améliorée pour les vacances. Ils en possèdent et son fils y vient avec sa famille ce week end. Ici Pâques, Easter, se fête du vendredi matin au lundi soir. Tout le monde part en week end et le sud du WA est garni de gens venant de Perth et alentours. Avant, ils étaient assez tranquille car les gens allaient sur Margaret River. Cette dernière étant surpeuplée pendant les grands week ends, les Ozis viennent maintenant envahir le sud.
Nous rentrons faire une course pour manger et elle nous prépare des hot dogs.
L’après-midi, nous grimpons dans le ute et parcourons les prés à la recherche des vaches prêtes à mettre bas pour vérifier qu’elles n’aient pas besoin d’aide. Nous rentrons déplacer/ranger des trucs dans le jardin puis assistons à un “forçage de tétée”. Une vache sans instinct maternel ne veut pas nourrir son petit alors il faut la coincer dans un enclos spécial et permettre au veau de téter.
A 17h, Jenny nous dit qu’elle part à une réunion et qu’il faut que nous préparions à manger pour 5 et ne pas l’attendre. Elle a tout sorti, il n’y a plus qu’à ! Nous sommes seuls dans la maison et s’attelons directement à la tâche.

Préparation du repas avec des aliments 100% maison

Préparation du repas avec des aliments 100% maison

A 18h, le courant revient enfin après 10h sans eau (c’est lié) donc il est le bienvenu ! Au menu : tzatziki maison, salade de tomates, pommes de terre, haricots et côtes de boeuf. Tout est prêt à 19h quand Jenny, que nous avons attendue, revient. Nous nous régalons et Cat, la femme de son fils Dave nous rejoint. Il est temps d’aller se coucher après une journée riche en découvertes !

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Laisser un commentaire