Australie, Western Australia

1ère nuit dehors

16 octobre 2015

Après avoir quitté Linda (avec un petit pincement au coeur), nous avons passé l’après-midi à ranger et continuer d’équiper le 4×4. Notre maison est désormais prête à l’emploi et peut nous emmener partout.
La nuit noire arrivant à 19h, il a fallu se dépêcher de trouver où dormir. Nous n’avons pas le droit de dormir où nous voulons et c’est à chaque fois assez compliqué !
Il y a toujours possibilité de faire un autre HelpX plus loin, de trouver une place en WWOOFING, faire du couchsurfing ou pire, aller à l’hôtel ! Mais voilà enfin la vraie aventure, celle que nous avons choisi !

Plusieurs choix s’offrent à nous pour dormir :

  • campings (payants et chers)
  • free camps (gratuits donc)
  • Nationals Parcs : pas d’électricité mais des WC et douches parfois payantes
  • Campground : terrains mis à disposition par les Mairies
  • Rest area : arrêt d’une nuit juste au bord de la route avec au moins des WC
  • Roadhouse : au milieu de nulle part dans le désert, correspond aux routiers
  • Le bush !

Le problème en ville, car nous sommes toujours proche de Perth, c’est qu’il n’y a rien de tout ça à part UN SEUL camping payant, qui nous propose une nuit pour 50 AUD. Impossible de sacrifier autant d’argent alors que nous pouvons dormir SUR et DANS le véhicule. Tant pis, nous partons chercher bonheur illégalement. Cette mission peut vite s’avérer aussi intense que Pékin Express 🙂
Le soleil est déjà couché quand nous trouvons un chemin menant à une plage. Il faut savoir que dès que le crépuscule est là, il fait froid, voire très froid. Nous décidons d’aller voir s’il est possible de se garer et là, surprise, nous tombons sur Scott, un ami de Linda avec qui nous avions passé 10 minutes le temps d’avaler un sandwich ! Il connaît bien le coin et nous indique où trouver une douche chaude et des WC à quelques minutes d’ici, et nous dit qu’on peut revenir dormir sur ce parking mais que les Rangers passent tôt le matin (vers 7h30). Une amende pour stationnement illégal est de 240 AUD apparemment (on a vu jusqu’à 2000 AUD). C’est la seule solution qui s’offre à nous, alors on fonce ! Direction la recherche de la douche, qui est en fait une douche de plage avec WC. C’est ouvert de 6h à 22h. Nous prenons notre douche (froide, c’est tellement plus fun) et retournons à la voiture pour aller à l’autre parking. C’est seulement le lendemain que nous avons trouvé l’unique douche chaude.

Le gymnase ou se trouve la superbe douche chaude :)

Le gymnase où se trouve la superbe douche chaude 🙂

Nous déplions la tente de toit et passons notre première nuit dehors, contents d’avoir trouvé une solution, mais stressés de ne pas être dans nos droits. Nous pensions que nous étions face à la mer et que le lendemain matin nous aurions une belle vue au lever. Ca, c’était effectivement ce qu’on aurait pu croire dans le noir… en réalité la mer était… un stade !

La tente de toit

La tente est très confortable, l’ancien propriétaire ayant changé le matelas de base pour un matelas plus épais. Les moustiques ont l’air de s’y plaire aussi… Nous avons rédigé l’article après 5 nuits passées dedans et nous prenons du niveau dans l’installation : il faut prendre la coup de main pour ouvrir la housse (la fermeture coince tout le temps et du bazar bloquait l’accès), tirer l’échelle (un peu rouillée…), déplier la tente, mettre les fixations pour pouvoir ouvrir la “porte” et installer lumière, duvets, oreillers etc… à l’intérieur. Pour ce qui est de la fermer, il faut veiller à ne rien laisser de trop épais dedans et de bien serrer les sangles.

L'intérieur de la tente de toit

L’intérieur de la tente de toit

 

Après quelques jours

La 3ème nuit a été plutôt riche en sensations. Nous avons trouvé un bosquet derrière le parking du 1er jour et nous restons là depuis. Mais ce soir-là, il faisait froid, il y avait beaucoup de vent et de la pluie. Nous avons monté la tente tant bien que mal, mais à l’intérieur il y avait un boucan d’enfer. A minuit, pour éviter de tout arracher, nous nous sommes résolus à la plier. Galère ! Il a fallu mettre tout la bazard sur les sièges à l’avant et les replier pour finir à dormir sur 2 planches de bois installées quelques jours plus tôt. Certes, la surface était dure, mais nous étions au chaud et au calme.
Tous les matins, nous nous réveillons entre 5h et 5h30, avec le soleil. C’est idéal car l’heure coïncide avec les sanitaires. Les Rangers ne nous ont jamais grillé à cette heure, mais ne parlons pas trop vite ! Petit-dej sur le parking avec le cooker et hop à 7h nous sommes sur les routes !

Préparation du petit déjeuner

Préparation du petit déjeuner

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Laisser un commentaire