Australie, Western Australia

La cueillette de cerises

12 décembre 2015

Un peu de nouveauté dans notre travail cette semaine : nous avons quitté nos champs de pommes (et l’activité de thinning), pour commencer la cueillette des cerises (picking).

La vue au matin lorsque nous travaillions dans les pommes

La vue au matin lorsque nous travaillions dans les pommes

Sur la route du travail...

Sur la route du travail…

Les cerisiers sont un peu différents de ceux que l’on a l’habitude de voir chez nous. Les arbres sont en lignes, comme les pommiers et les pruniers que nous avons pu voir auparavant, le tout protégé par des filets pour préserver les fruits des oiseaux.

En avant !

En avant !

picking-cherries

Au bout des rangs, les anciennes machines restées là en guise de décoration

C’est aussi le paradis des cigales qui chantent et volent autour de nous toute la journée. Certaines d’entres elles en profitent d’ailleurs pour nous lancer un petit liquide (pour se défendre, ça les allègent et leur permet de s’envoler)… Sympa !

Ksss ksss ksss

Ksss ksss ksss

La journée se découpe maintenant en 3 parties : 6h30 – 9h30, pause payée, 10h-12h30, pause non-payée et 13h-15h. Nous avons tous un seau en bandoulière devant nous, que nous devons remplir de fruits (que l’on teste de temps en temps 🙂 ).

Notre seau (il pourrait être pratique pour faire la fête !)

Le matos !

Il faut être très vigileant au moment de la cueillette car nous devons les récupérer avec la tige, ce qui n’est pas super évident lorsque l’on débute. De plus, il est interdit de récupérer un fruit tombé au sol, même à 10 cm du sol… Une fois notre seau trop lourd à porter, nous devons le vider dans un « panier » en plastique et les protéger du soleil. Notre superviseur les récupèrent plusieurs fois par jour.

Les paniers de cerises

Les paniers de cerises

La bonne nouvelle pour nous est que nous sommes toujours payés à l’heure, et non pas au rendement comme c’est souvent le cas dans le picking en Australie. Nous avons donc pu prendre le temps d’apprendre à cueillir correctement. Après 3 jours, nos supérieurs nous ont même dit qu’ils étaient contents de nous !

Après une journée au sol avec l’ensemble de l’équipe, nous avons été propulsé sur notre fidèle machine pour cueillir le haut des arbres et profiter un peu plus de la compagnie des cigales. Apparemment, le picking des cerises devrait durer 3 semaines.

Nous avons également découvert des cerises jaunes.

Des cerises jaunes, étonnant !

Des cerises « Jaunes de Butner », étonnantes et délicieuses 🙂

Nous sommes super satisfaits d’être tombés dans ce verger. Comme nous avons cru comprendre, c’est la meilleure ferme des alentours. Le travail peu parfois être ennuyant et fatiguant mais pour 40 heures par semaines nous nous faisons 4000€ par mois à deux. C’est énorme pour nous, mais nous tenons nos comptes quotidiennement et nous nous rendons compte que nous dépensons beaucoup (la moitié le premier mois)… Nous sommes en train de chercher des moyens d’économiser au maximum afin de se faire plaisir après en voyageant. Nos pôles de dépenses les plus importants sont la nourriture, l’essence et le camping. A voir…

Voilà pour le travail ! Concernant notre vie après le travail, nous avons 4 nouveaux voisins européens, dont un couple d’Allemands avec lesquels nous travaillons. Vendredi soir, nous sommes allés au pub ensemble avec notre superviseur pour boire quelques bières et partager un plateau de fruits de mer avec frites… Nous étions tellement bien ensemble qu’on a décidé de se revoir le lendemain…

Enjoy !

Enjoy !

Le lendemain donc, soirée gastronomie ! Yoon, notre superviseur chez qui nous avions déjà mangé un vendredi soir, nous a invité chez lui avec nos collègues allemands. Chacun devait préparer un plat de son pays. Nous devions trouver un plat végétarien (pour Chris et Laura). Nous avons donc préparé une quiche aux poireaux et un riz au lait ! Yoon a choisi un plat coréen à base de chili donc très relevé, et le couple a choisi un plat plutôt italien, un gratin de gnocchis. Tout ceci accompagné de bières chinoises et de vins rouge et blanc australiens. Pour 5 personnes il y avait largement assez à manger ! ! ! Ce fut une très bonne soirée !

Un vrai festin !

Un vrai festin !

 

Vous aimerez aussi

1 commentaire

  • Reply lagrosse 28 décembre 2015 at 18 h 12 min

    miam
    enfin pas son truc coréen ni le riz au lait mais le reste ouiiiiiiiii.
    tu m’étonnes qu’y avait assez. . . Oo

    (les frites c des frites comme en France? ^^)

  • Laisser un commentaire