Australie, Northern Territory

Katherine, découverte de la ville

1 août 2016

Après une nuit dans le bush, nous avons roulé jusqu’à Katherine, à 513km de Kununurra.
Katherine est sûrement la seule ville où nous marquerons un stop entre Kununurra et Darwin. D’ailleurs, les magasins sont les mêmes qu’à Kununurra et sont agencés de la même façon. Cette ville se situe dans ce qui s’appelle le Top End, région qui part du Gregory NP (que nous avons traversé en partie pour venir jusqu’ici) jusqu’à Darwin. C’est la troisième ville importante du NT après Darwin et Alice Springs.

Nous sommes arrivés en premier lieu aux Hot Springs, des sources chaudes. Elles sont annoncées à 32°C toute l’année. Contrairement à celles de Zebedee autour de 28, elles sont bizarrement plus froides ! La baignade reste tout de même agréable car l’eau est tiède et il n’y a pas beaucoup de monde.
katherine-hot-springs
Nous avons du mal à visiter aujourd’hui, car le 1er août est férié en NT.
Nous passons une partie de l’après-midi au Low Level Nature Reserve, un endroit paisible où coule la Katherine River. Il est arboré et il est possible de se baigner.
katherine-river
Puis nous trouvons un free camp pour dormir. Les avis sur Wikicamps ne sont pas terribles (problème avec des Aborigènes) mais vu le nombre de backpackers qui sont là ce soir, nous sommes tranquilles !
Quest-ce que ça fait plaisir de voir le soleil se coucher à 18h30 et plus à 17h !

Wet et Dry seasons

Nous souhaitons juste faire un petit rappel, maintenant que nous sommes bien implantés dans le nord. Souvenez-vous des panneaux indiquant la profondeur d’une rivière à l’approche d’un pont. Actuellement, nous sommes dans la Dry (saison sèche), qui se déroule de Mai à Octobre. C’est la période idéale pour visiter cette partie du pays. A la Wet (saison humide), le paysage change. Nous avions vu des panneaux indiquants jusqu’à 2m de profondeur ; là, nous en avons vu allant jusqu’à 6m… C’est incroyable d’imaginer tout ce paysage recouvert d’eau. Certes, la rivière coule hors de la ville, mais l’eau peut aller très loin. D’ailleurs, en 1998, Katherine a subi une crue dévastatrice, recouvrant toute la ville de 2m d’eau. Des traces en témoignent encore. Ce pays est vraiment étonnant…

Chargement
Centrer
Circulation
A vélo
Transports

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Laisser un commentaire