Australie, Western Australia

Karri Forest Explorer

29 novembre 2015

En ce dernier week end de novembre, nous sommes partis direction Pemberton. Pemberton est un village forestier, cerné de karris (eucalyptus du sud de l’Australie Occidentale). Plusieurs parcs nationaux se trouvent à proximité. Les spécialités culinaires sont la truite (trout) et l’écrevisse (marron).

pemberton-house

Maisons typiques de Pemberton

Nous commençons la journée par un délicieux plaisir matinal en attendant l’ouverture du visitor center : petit-déjeuner dans une boulangerie française. Un régal !

Le bonheur !

Le bonheur !

En effet, pour visiter les parcs nationaux il vous faut un pass que vous choisissez en fonction de l’utilité que vous en aurez : 12$ la journée pour un seul parc, 88$ l’année pour tous les parcs du Western Australia (ou 22$ pour les résidents). Nous étions prêts à payer 88$ mais la dame à l’accueil du centre d’informations nous a dit que c’était une grosse somme si nous ne comptions pas trop aller dans le nord. Nous allions donc partir sur 24$ pour 2 jours et elle nous a demandé où nous vivions :
– au caravan park de Kirup
– ok je vous fais le pass à 22$ pour les résidents
– wahou ok merci ^^
Du coup, nous avons un pass d’un an pour faire autant de fois tous les parcs du WA que nous souhaitons pour un prix dérisoire !
Cet esprit de ne jamais vouloir arnaquer les gens, nous l’avons rencontré plusieurs fois, dont vendredi. En fait, d’ici quelques jours, le caravan park va être blindé (30 personnes environ) et vu que nous partons les week end et que nous ne voulons pas perdre notre emplacement, nous avons décidé d’acheter une tente à laisser sur place. La personne qui nous a vendu le 4X4 nous en avait laissé une 2 places. Nous l’avons montée, mais avec nos gabarits, impossible d’y tenir ! Sur la route, nous avons donc été dans un magasin spécialisé en camping. Nous avons longuement hésité entre 3 tentes de 4 places avant de demander conseil. Le vendeur nous a dit de prendre la moins chère…
Revenons à notre périple, et poursuivons par l’ascension du Gloucester Tree, un arbre (karri) de 50-60 m de hauteur, en haut duquel se trouve une plate-forme pour les guetteurs de feux de forêts.

Le Gloucester Tree, on se prépare pour l'ascencion

Le Gloucester Tree, on se prépare pour l’ascension

Seulement 9 personnes peuvent s’y trouver en même temps. Pour y monter, vous devez escalader 153 pieux métalliques enfoncés dans le tronc, en spirale. On se demande pourquoi il y a des recommandations telles que : pas d’enfant, pas de sac à dos, pas de tongues… Et puis quand on commence à monter, on se rend vite compte du danger : il n’y a pas de sécurité à part un bout de grillage sur le côté par moment ! Donc si vous ratez la marche ou glissez… A savoir que quand vous descendez, vous devez vous joindre pour laisser passer ceux qui montent 🙂 A proscrire en cas de vertige ! L’effort est cependant récompensé par le vue, au-dessous de tout.

La plateforme en haut de l'abre

La trappe finale de la plateforme en haut de l’abre

La vue sur le bush

La vue sur le bush

Les karris peuvent mesurer jusqu’à 60 m et certains sont agés de 300 ou 400 ans. Quand ils perdent leur écorce, ils sont gris pâles et tous lisses. Leur bois étant dur, il fut exploité et exporté en Angleterre pour, entre autres, construire les traverses du métro de Londres.

karri-1

Un sacré tas de peau morte !

karri-2

Tout nu !

Nous nous promenons dans le parc Gloucester puis reprenons la route du Karri Forest Explorer. Cette piste est composée de routes goudronnées et de chemins de terre, et traverse 3 parcs nationaux.

Pony on the road !

Pony on the road !

Nous rejoignons Big Brook Dam, un barrage fluviale construit en 1986, et prenons notre déjeuner à Big Brook Arboretum, où vous pouvez voir des arbres du monde entier.

Big Brook Dam

Big Brook Dam

Nous nous arrêtons 2 minutes à la Warren River Cedar, où vous pouvez normalement admirer et écouter de nombreuses grenouilles. Pour le coup, à cause de la végétation, nous n’avons même pas vu la rivière… Nous sommes passés par Big Karri, juste le temps de prendre une photo, puis sommes arrivés à Pure Marri.

big-karri

Le Big Karri

Nous voulions faire un tour à pied mais un serpent nous ayant traversé devant le nez, nous avons fait demi- tour !

Snake ! ! Go baaaack !

Snake ! ! Go baaaack !

Nous n’étions à ce moment-là plus dans le Gloucester NP mais dans le Beedelup NP. Nous avons fait un détour aux Beedelup Falls, des chutes d’eau sûrement plus impressionnantes en hiver, mais qui vallaient tout de même le détour grâce à un ponton sympa.

Le pont suspendu des Beedelup Falls

Le pont suspendu des Beedelup Falls

La cascade ! Un peu asséchée

La cascade un peu asséchée

Puis nous avons entamé le Warren NP par un tour au Maiden Bush, petit coin au bord de la rivière calme où un escalier descend jusque dans l’eau.

Entrée dans le Warren National Park

Entrée dans le Warren National Park

maiden-bush-2

Maiden Bush : une petite baignade ? 🙂

maiden-bush

Paisible et agréable

Sur la route, nous avons vu des kangourous et des émeus dans un pré.

kangourous

Remarquez le petit rebel à droite

emeus

Chorégraphie d’émeus !

Nous avons également fait la découverte de ces petits stands dont disposent certains fermiers et que l’on ne voit jamais en France ! Dans le premier, vous pouviez acheter des avocats : 2$ la barquette de 5, 5$ le sac ou 10$ la cagette. En magasin, un avocat coûte entre 1,5 et 3$. Mais là où est l’orignialité, c’est dans la façon de payer : il n’y a personne à part une urne. Vous insérez le montant correspondant à votre achat. Heureusement, nous avions 2$, alors pour marquer le coup, nous avons pris une barquette. Si nous n’avions pas eu assez, même de 10 centimes, nous n’aurions JAMAIS pu prendre quoi que ce soit. Bonne conscience quand tu nous tiens ! 😉

Stand d'avocats

Stand d’avocats

Dans le second, sur le même principe, vous pouviez acheter des oeufs (ils reprenaient même vos boîtes vides), des citrons, de la confitures, du miel, des herbes aromatiques etc…

Le deuxième stand

Le deuxième stand

A 16h, nous posons la maison (orange de poussière) au Drafty’s Camp, un camping sans douche de 15$ (donc rien du tout ! ) où nous passons la soirée, accompagnés de nombreux insectes (taons, moustiques, abeilles, mouches…) et une nuit hyper calme. C’est un camping paisible, au bord de la Warren River, où nous pouvons voir de près des kookaburras, l’oiseau mythique dans la culture aborigène avec son chant ressemblant à un rire, ou encore à un cri de singe !

Notre voisin de tente, le fameux kookaburra

Notre voisin de tente, le fameux kookaburra

Dimanche matin, nous filons voir le Dave Evans Bicentennial Tree, le plus haut des arbres à escalader : près de 70m. Nous vous parlions hier de la difficulté à monter, celui-là était bien plus impressionnant !

L'arbre vue du vas

L’arbre vu d’en bas

Sensation garantie !

Sensation garantie !

Nous étions contents de toucher terre ! Mais la vue était encore plus époustouflante. Dominer le reste des arbres est vraiment une sensation unique.

Où est Pony ?

Où est Pony ?

Détour par le Marianne North Tree pour voir un karri plutôt original.

Le Marianne Tree

Le Marianne North Tree

Nous terminons notre excursion par une promenade aux Cascades de la Glauder Road, dernier point à voir avant notre retour.

Il paraît même qu'il y a des sangsues !

Il paraît même qu’il y a des sangsues !

Il existe un sentier pédestre de 965km qui relie Kalamunda à Albany, le Bibbulmun Track. Il passe par tous les points que nous avons visité ce week end. Il faut environ 2 mois pour le réaliser.

Nous étions à peine à 1h30 de route de là où nous vivons mais nous avons passé un week end complètement dépaysant et relaxant. Nous avons plein de choses en tête prévues pour la suite…

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Laisser un commentaire