Australie, Western Australia

L’aventure Carnarvon et… Gavroche

31 mai 2016

La route est longue entre Shark Bay et Carnarvon. Nous avons essayé de la couper en 2 et avons dormi sur une rest area. Et nous avons fait une triste découverte…
Nous avons rencontré ce chevreau.

gavroche

Un bébé vraiment riquiqui, d’à peine 10 jours, que nous avons entendu pleurer dans la nuit. Après notre petit-déjeuner, nous l’avons de nouveau entendu dans un buisson. Nous sommes allés à sa rencontre et il nous a vraiment fait de la peine. Après avoir essayé de lui donner à manger puis à boire sans succès, nous avons trouvé un pré avec d’autres chèvres où nous l’avons conduit. Nous avons entendu sa mère l’appeler, mais rien à faire, il revenait toujours vers nous en courant.

IMG_4701

Nous n’avons pas eu d’autre choix que de le laisser où nous l’avions trouvé avec pour espoir qu’il aille rejoindre le troupeau. Ses cris fendaient le coeur, ça nous a fait du mal… Et ça en a même fait pleurer Marilyne. Du coup, nous l’avons appelé Gavroche, le gamin sur la route lui allait plutôt bien…

Après un début de journée malheureux, nous voilà arrivés à Carnarvon. La première chose que nous faisons est de trouver un garage. Nous en faisons 3 avant d’avoir un rendez-vous 2h plus tard chez Tyrepower, où des gens avec une patience en or se sont occupés de nous. Le bilan est très mauvais. Le problème du moteur est toujours là et le joint spi est en train de rendre l’âme. Pour le changer, il est nécessaire de changer la courroie de distribution (qui a été fait il y a 25000kms). Et avec tout ça, il est possible que notre moteur nous lâche ensuite sur la route car il semble en mauvais état. On nous annonce des petites réparations pour un peu moins de 1000$ et des plus importantes pour 5-6000$.  Après de longues heures de réflexion et de vaines recherches de voitures, la seule solution que nous trouvons est de redescendre à… Perth. Il est 16h, nous repartons…

La route est longue : 900km à 85km/h… Nous la diviserons sur 2 jours. Le lendemain matin, après un petit-déjeuner en plein vrai bush Australien, nous voici repartis !petit-dej-rest-areaQuelques kilomètres plus tard Marilyne recule dans un poteau en bois, et bim une bosse dans le pare-chocs !

pare-choc

Pleins d’émotions, nous continuons nos 6h de route tranquillement. Sauf qu’1h avant d’arriver à Ellenbrook (notre ancien squat), une odeur horrible se dégage de la voiture. Nous pensons que Pony est à bout de forces et que le moteur a trop chauffé. Ca sent le bruler, le fondu, le plastique, le chaud alors nous nous arrêtons illico. Le capot ouvert, l’huile qui tombe sur les parties chaudes provoque de la fumée. Un Australien nous propose de l’aide à peine nous nous étions arrêtés. Il peut nous remorquer et nous offrir une douche. Trop gentil mais nous refusons.

Mais la terrible odeur vient de l’intérieur de la voiture… Tout de suite, nous pensons au cooker, avec la bouteille de gaz. Mais rien. En fait, c’est la 2ème batterie. De l’acide est en train de couler et a commencé à ronger le bois et le plastique. Nous flippons un peu à cause du bidon d’essence et des bouteilles de gaz à côté. Nous sortons TOUT à l’extérieur. Nous avons roulé trop longtemps et ne l’avions pas débranché ; elle n’a pas tenu le choc. La batterie extirpée non sans mal, nous rangeons le bazar, cherchons un endroit où poser cette bombe et retournons dormir au même endroit qu’il y a 10 jours…

Deux bonnes journées pourries se terminent. Vivement demain !

Vous aimerez aussi

1 commentaire

  • Reply Michèle 7 juin 2016 at 17 h 51 min

    Bonjour, mes pauvres enfants. Le malheur n’arrive pas seul, là vous êtes servis . Je suis certaine que vous avez eu la dose. Peut être une certaine fatigue, il faut vous menager et ne pas perdre la monture. Bisous

  • Laisser un commentaire