Australie, Western Australia

De vrais wwoofeurs !

24 mars 2016

Nous avons compris qu’ils adoraient tous les crêpes au petit-déjeuner, alors ce matin, c’est à nous de les régaler. Dave vient se joindre à Jenny et nous pour la bonne cause.

Préparation des crèpes

Préparation des crèpes

Nous faisons pas mal de jardinage aujourd’hui, le but étant de désherber et nettoyer les plantations pour faire de la place aux nouveaux légumes d’hiver.

Le jardin tout propre et prêt pour l'hiver

Le jardin tout propre et prêt pour l’hiver

Nous nous interrompons plusieurs fois pour diverses missions. Nous faisons traverser un troupeau tout entier d’un pré à un autre.

Attention, traversée de vaches

Attention, traversée de vaches

Nous sommes 4 à cerner le territoire. Puis, vient le moment de séparer les vaches qui vont avoir des petits, des autres. Nous avons chacun un baton et il faut les diriger vers un pré encore plus proche car comme la famille part en week end demain et qu’il peut y avoir des problèmes avec les naissances, nous rapprochons les bovins au maximum vers la maison. Nous n’avons pas compris comment ils repéraient les vaches pleines. Il a ensuite fallut séparer les mamans/bébés des autres. Là aussi, nous n’avons pas compris pourquoi, d’autant plus que nous avons fait une erreur sur la maman et qu’une vache s’est retrouvée mère adoptive pendant que l’autre pleurait son bébé. C’était trop triste mais c’est temporaire.
Nous les avons laissé finir leur tri de ruminants pour aller préparer une salade. Le temps passe trop vite ici, nous avons mangé à 14h sans s’en rendre compte. Après un brin de ménage, retour au jardinage. Harper vient nous aider. C’est incroyable tout ce qu’il sait. Il connaît toutes les mauvaises herbes, manie les outils comme les adultes, sait reconnaitre ses vaches et les particularités de chacune (pour nous, ce sont toutes les mêmes ! ).
A 17h, nous préparons la pêche aux langoustines d’eau douce. Elles sont noires, deviennent rouges après cuisson, et se trouvent dans les étangs des prés des fermiers. Ils en possèdent au moins 3 et choisissent le plus grand. Les “marrons” se pêchent dans des cages constituées de filets, dans lesquelles nous avons mis des graines pour les poules nouées dans des collants et accrochées à l’intérieur de la cage. Façon de faire assez étonnante. Le filet est coupé sur un côté, ce qui leur permet de rentrer mais pas de ressortir.

Préparation des pièges

Préparation des pièges

Pendant que nous préparons ça, Jamon enfourche sa moto pour aller se faire un kiffe dans les prés. Ca nous a beaucoup surpris de voir ce petit bonhomme sur une moto qui va si vite, mais il avait l’air de maîtriser ce qu’il faisait. Nous le voyons slalomer à travers champs, sauter des bosses. Il s’éclate !
Puis nous allons installer les pièges. Dans 2h nous reviendrons chercher les bestioles.
A 17h45, un délicieux poulet au curry avec plein de légumes ramassés aujourd’hui nous attendent sur la table. Cat et Dave viennent manger avec nous. Nous avons même droit à une compote de pommes maison en dessert.
19h30, il est l’heure d’aller à la pêche avec Dave, Jamon et Harper. Les langoustines se pêchent toujours le soir, voire la nuit. Nous sortons les cages et jackpot ! Nous relachons toutes les petites et gardons les plus belles pour le dîner de demain.

Sous les feux des projecteurs

Sous les feux des projecteurs

Nous ne les prenons pas car nous n’avons pas l’habitude et si vous les prenez mal et qu’elles vous pincent vous perdez votre doigt… Elles peuvent vivre une semaine hors de l’eau. Nous les mettons dans une glacière et rejetons les cages dans l’étang pour en recapturer demain matin. Les enfants nous expliquent comme reconnaître les mâles des femelles.

Il y a du monde là dedans !

Il y a du monde là dedans !

En ce moment, ils ont des problèmes avec les renards et les poules à la ferme, alors nous partons traquer le renard en voiture avec une grosse torche. Raté, nous ne trouvons que des kangourous et un hibou plutôt rigolo. Jamon explique à Marilyne comment différencier au loin les yeux qui brillent des renards et ceux des autres animaux, puis il lui raconte une petite anecdote dégueu : un jour un renard a tué des poules. Le soir-même, ils mettent un piège et retournent voir le piège le lendemain “et ben tu sais, le renard il est reparti avec 3 pattes”. Cool… Sacré ptiot !
Retour au bercail pour un gros dodo car aujourd’hui nous avons tout donné !

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Laisser un commentaire