Australie, Western Australia

De surprises en surprises

21 mars 2016

Nous ne savons pas à quelle heure ouvre le garage. Peut-être 7h, donc nous mettons le réveil à 6h. 7h45, les travailleurs arrivent. Café jusqu’à 8h, où le patron vient se soucier de nous. Son pote l’a mis au courant de la situation et comme nous l’avions compris, il n’a pas de place aujourd’hui ET comme la chance nous poursuit, demain tout le village est privé d’électricité pour travaux donc tous les commerces seront fermés. GE-NIAL ! Nous devons patienter jusqu’à au moins mercredi. Nous rappelons la RAC, car nous savons que l’autre garagiste peut réparer notre véhicule avant. Ils commencent par nous dire d’attendre mercredi… Ils ne doivent clairement pas comprendre la situation ou alors ils n’ont pas envie de faire d’effort… Nous n’imaginons absolument pas attendre 4 jours sur ce parking. Johann réexplique la situation, il gère comme un chef, hier aussi d’ailleurs. Il nous faut de quoi dormir, manger et se laver. Ils doivent voir avec leur supérieur et nous rappelent dans 10 minutes. En patientant, nous jetons un oeil à la météo : demain pluie dans l’après-midi et toute la nuit. Nous checkons nos crédits : au moins 60$ passés à les appeler.
La femme du garagiste, Fiona, vient faire connaissance avec nous. Une dame très sympa. Nous lui expliquons la situation et elle a l’air de vraiment compatir.
Nous rappelons le garagiste de Pemberton, qui constitue notre ultime carte à jouer, voir s’il peut nous remorquer chez lui. Nul besoin de demander s’il est toujours dispo mardi car la secrétaire nous dit que pour être remorqué, il faut appeler la dépanneuse de Manjimup. Ok. Pauvre Johann qui se concentre un max pour tout comprendre. Nous les appelons mais nous nous doutons que ça va encore coûter un bras. Effectivement, 275$. Nous capitulons pour cette piste.
Après 1h d’attente, la RAC nous rappelle enfin. En gros, ils ne feront rien. A partir du moment où le garagiste peut le faire, peu importe le nombre de jours qui lui seront nécessaires. Là, nous sommes un peu agacés et nous dirions bien fuck à tout le monde.
Nous faisons part au garagiste de la décision de la RAC et il a notre feu vert pour commander la pièce. Nous croisons les doigts pour que ce soit bien le démarreur car il n’a pas vérifié… Il nous dit qu’il essaie de le faire mercredi.
Fiona prend pitié de nous et tente de nous trouver une douche. Celle du garage ne fonctionne plus mais il existe une petite salle communale et elle se démène pour nous trouver la clé. Une fois trouvée, nous chargeons nos affaires dans un sac et elle nous emmène en voiture. Nous avons les sanitaires à dispositions. 8 WC et 4 douches, nous devrions nous en sortir !

La salle des fêtes du village

La salle des fêtes du village

Elle nous explique comment refermer et s’en va. Nous n’en revenons pas. Nous sommes trop heureux, autant pour le geste que pour la douche ! Nous en profitons pour remplir nous bouteilles d’eau. A l’allée, Fiona a pris soin de nous expliquer où se situait chaque chose dans Northcliffe (centre d’informations, community centre, raccourci pour revenir au garage…) alors nous reprenons le chemin à pied. Nous nous arrêtons manger une barquette de frites et boire un Coca dans un bar. Sûrement un des 3 seuls commerces existants. Nous y achetons 2 avocats pour 2$ (vraiment pas cher à comparé du magasin de la station service où tout est hors de prix) car il faudra bien se nourrir au parking ! Nous avons la patate ! Nous nous dirigeons ensuite vers le centre d’informations où nous expliquons notre situation à une dame charmante à l’accueil, qui nous dit qu’elle est déjà au courant car quelqu’un est venu lui dire ce matin que des touristes étaient en panne. Les nouvelles vont vite ! Nous lui demandons les choses à faire dans le coin à pied et elle nos trouve 3 rando d’au moins 3,5 km. Wahou ! De quoi tenir au moins… 2h 🙂 Nous tentons de nous occuper avec les ordi et wifi du community centre mais il faut payer 5$/h/personne. Nous abandonnons l’idée. Nous nous posons finalement à une table dans un parc. Nous savons que si nous n’avons pas d’endroit où aller, la femme du centre d’informations nous a offert de nous servir de leur tables et chaises. S’il pleut demain, nous pourrions bien y revenir.
Sur indication d’une dame, nous trouvons l’eau potable dans le village, ce qui peut nous être très utile ! Nous nous souvenons que nous avons une douche solaire neuve dans la voiture alors si nous sommes vraiment en galère, nous pouvons la laisser chauffer toute la journée et l’utiliser le soir.
Le plus dur est de s’occuper. Nous avons chacun notre occupation : atelier geekerie pour Johann et coloriage pour Marilyne.

colorbook

Très en vogue chez les backpackeuses

geek-in-northcliffe

Fidèle à lui-même

Nous rentrons manger au garage et revenons faire les petites randonneés. Nous n’avons pas pris les bonnes routes, et après avoir retrouvé notre chemin, nous sommes arrivés dans un endroit improbable, à l’opposé d’où nous pensions arriver. Il se passe des choses à Northcliffe !

Visite rapide dans les bois

Visite rapide dans les bois

Nous rentrons avec une petite pluie, mais après tout ça, la pluie n’est rien ! Nous préparons à manger et mangeons dans la voiture (froid et pluie). Nous voyons une voiture arriver et se garer devant nous. Ce ne sont pas les Rangers. Une mamie sort, nous ouvrons la fenêtre et elle nous propose tout simplement de venir dormir chez elle à la ferme, dans une chambre, une caravane ou une tente si nous en avons une. Oula ! Nous ne sommes pas certains de comprendre. Dans le village, nous avions vu un panneau “B&B farm” et les prix étant élevés, nous pensons qu’il s’agit de cette dame et allions refuser. Il ne s’agit pas de ça. Ca ne se fait pas trop, mais nous demandons combien nous allons devoir payer. « Rien”. Non impossible. “Non rien, un peu de jardinage”. Ok on fonce ! Nous plions la tente de toit, remplissons 2 sacs à dos, grimpons dans sa voiture. En route, Jenny nous explique qu’elle a une grande ferme, qu’ils récoltent de l’ail, qu’ils ont des poules, des vaches, et qu’ils sont hôtes pour le wwoofing. Le wwoofing c’est comme l’expérience de helpX que nous avions eu chez Linda mais ça marche uniquement dans des fermes bio. Elle nous dit qu’ils ont leurs propres fruits, légumes et même viande. Après plusieurs minutes de route, nous arrivons enfin. Tous les prés alentours sont à eux mais il fait nuit noire alors nous avons hâte de découvrir le lendemain. La maison est top, propre, neuve, assez grande. Elle nous emmène saluer les voisins qui ne sont autres que son fils avec sa femme et leurs 2 blondinets. Nous sommes ravis d’être accueillis si chaleureusement dans famille. Nous buvons un verre de vin rouge français que Jenny affectionne et qu’elle a acheté dans l’après-midi. Nous faisons connaissance avec eux et avec… notre lit !

Notre liiiittt ! le premier grand lit depuis que nous avons quitté la France

Notre liiiittt ! le premier grand lit depuis 5

Incroyable : en 10 minutes tout a basculé. Nous avons une vraie douche chaude, des vrais WC, un lit moelleux, des serviettes de bain épaisses, douces et qui sentent bons (ça change de nos serviettes en fibre ! ). Ca fait 5 mois que ça ne nous est pas arrivé ! Nous profitons de la douche chaude et allons nous coucher tôt. Nous sommes un peu au pays des merveilles…

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Laisser un commentaire