Australie, Western Australia

Coolgardie

9 avril 2016

Nous commençons la journée par un tour dans Coolgardie. Nous sommes toujours dans une ville minière, qui a d’ailleurs été, à l’époque de son apogée en 1898, la 3ème ville la plus importante du Western Australia. Quand on voit le calme qui y règne, il est difficile d’imaginer une ville dynamique et prospère : 15000 habitants, 6 journaux, une vingtaine d’hôtels, 3 brasseries…

La rue principale est très large, c’est plutôt inhabituel.
coolgardie-street

Nous retrouvons les bâtiments historiques qui ont marqué cette période avec leur structure rappelant les Westerns.
coolgardie-hotel

S’ensuit un lieu bizarre dont nous ne comprenons ni le sens ni l’intérêt.
coolgardie-strange

Puis nous souhaitons nous instruire un peu, en retournant voir un musée conseillé par un Australien du caravan park de Kirup (nous l’avions presque oublié celui-là ! ). C’est le Goldfields Museum (photo de couverture de cet article). Comme le précédent musée, il porte sur la ruée vers l’or : la découverte de la première grosse pépite (vue également à Perth Mint), les histoires associées aux mines et mineurs (dont celle de Modesto Varischetti qui nous a passionnés ! ), les minéraux dont la terre recèle, divers objets… Il est plutôt intéressant même si l’exposition est assez mal mise en valeur.

coolgardie-museum-rocks

Présentation des différents minéraux extraits dans les mines des environs

coolgardie-museum-inside

Collection de bouteilles et fioles en tout genre

coolgardie-modesto-varischetti

Modesto Varischetti est resté coincé 9 jours dans une mine après une inondation.

Le suite de l’aventure se poursuit à Wave Rock. Nous voulons à tout prix emprunter une route de terre pour rejoindre Hyden, la ville où se trouve la fameuse vague de roche. Le GPS ne trouvant pas le chemin, il faudra passer par l’itinéraire “vélo » pour que celui-ci le trouve enfin (et nous annonce 15h haha ! ). 315km de graviers sur la Victoria Rock Road puis la Hyden Norseman Road et ensuite 35km de goudron pour rejoindre Hyden. On est chauds ! ! !

victoria-rock-road-1

C’est looonnnggg

victoria-rock-road

Trrrèèèsss looonnnggg !

Comme nous ne savons pas ce qui nous attend, nous faisons le plein d’eau (20L), le plein d’essence, plus un bidon d’essence (20L) et la nourriture est ok. Quand il n’y a pas de réseau, il faut parer à toute éventualité ! Pour finir, petit message aux parents pour les rassurer, en leur disant que si dans 48h ils n’ont pas de nouvelles de nous, il va falloir s’inquiéter un peu.
En fait, si nous faisons tout ce tintouin, c’est parce que nous avons vu une route de 4X4 (le Holland Track) qui est super ardue. Au vu des photos, il est clair que nous n’aurions pas pu l’emprunter. Elle doit vraiment être fun et il faut 3 jours pour la réaliser. Elle se situe dans le coin où nous sommes. Du coup, en s’engageant sur la Victoria Rock Road, nous essayons d’anticiper les possibles problèmes !

Sur la route, nous voyons pas mal de choses :

gold-tree

Des arbres qui ont l’air recouvert d’or

Par endroit, d’autres sont bicolores (rouge et noir).
Johann roule sur un serpent. Pris de remords, nous faisons demi-tour. La bestiole a disparu ! C’est costaud ces machins !
Marilyne frôle un autre serpent. Il fait demi-tour illico !
Pour déjeuner, nous nous arrêtons à Mc Dermid Rock. La même sorte de lézard qu’hier vient nous rencontrer en courant comme un dératé.

Espèce de curieux ! ! !

Espèce de curieux ! ! !

Nous nous arrêtons près d’un lac asséché, perdu en plein bush.
lac-asseche
A part ça, on peut dire que la route a été longue ! 5h45 avec des mini-pauses et un ou deux virages seulement… Nous sommes bien fatigués… et la voiture est remplie de poussière orange !
Nous dormons dans une reste area à 22 minutes de la Wave Rock et demain, nous visiterons les lieux…

Le coucher du soleil au free camp

Le coucher du soleil pour bien terminer la journée

Chargement
Centrer
Circulation
A vélo
Transports

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Laisser un commentaire